Cookies : comment exercer un meilleur contrôle des traceurs
CNIL Cookies traceurs

Cookies : comment exercer un meilleur contrôle des traceurs

Le Cabinet de Conseil Hub4Health propose un focus sur la recommandation de la CNIL sur les Cookies et autres traceurs, publiée le 1er octobre 2020. Cette prise de position de l’autorité régulatrice marque un tournant pour les internautes qui pourront désormais exercer un meilleur contrôle sur les traceurs en ligne. Découvrez l’analyse de nos experts sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un cookie web ?

Selon la CNIL un cookie est “un petit fichier stocké par un serveur dans le terminal (ordinateur, smartphone, …) d’un utilisateur et associé à un nom de domaine (site web).

Généralement ces cookies sont utilisés à des fins d’identifications, de personnalisations, à des fins statistiques ou encore publicitaires.

Le débat autour des cookies tierce partie.

La grande majorité des cookies de suivi ont un but marketing :

Ils servent à analyser vos comportements et parcours d’achats sur le web afin de vous proposer de la publicité de plus en plus ciblée. La finalité de ces analyses est d’augmenter le taux de conversion.

Le cookie tierce est considéré pour une majorité de personne comme le responsable du “pistage” des internautes.

La prise de position de la CNIL est venue confirmer plusieurs grands principes :

  • Les éditeurs de sites web ont jusqu’au mois de Mars 2021 pour intégrer un bouton “refuser tout” dans leurs gestionnaires de cookies ;
  • Le consentement devra résulter d’un acte positif clair, sinon aucun traceur non essentiel ne pourra se déposer chez l’utilisateur – ainsi la poursuite de navigation ne vaudra plus acceptation ;
  • Le consentement pourra être retiré à tout moment, et l’opt-out devra être aussi facile que l’opt-in ;

Concernant les droits des personnes :

  • Les personnes doivent clairement être informées des finalités des traceurs avant de consentir, ainsi que des conséquences qui s’attachent à une acceptation ou un refus de ces mêmes traceurs ;
  • Les personnes doivent également être informées de l’identité de l’ensemble des acteurs utilisant les traceurs soumis au consentement ;
  • Les organismes exploitant des traceurs devront être en mesure de fournir, à tout moment, la preuve du recueil valable du consentement libre, éclairé, spécifique et univoque de l’utilisateur, sous peine de sanctions.

Vous souhaitez être accompagnés sur la conformité de votre site web, n’hésitez pas à nous contacter.

Fermer le menu